Accueil
>
Découvrir
>
Pays
>
France
> Région Corse

Région Corse


Image 1 Corse

Des rouges de garde, fins et puissants, des rosés remarquables, des muscats à la réputation légendaire, des blancs magiques… Voici quelques années que les vignerons corses ont relevé le défi de la qualité. Sous la bannière unitaire du « vin de Corse », et avec pour mots d’ordre progrès et modernité, tradition et typicité. Les résultats n’ont pas tardé à se faire sentir… La Corse a aujourd’hui un vrai rang à tenir dans la famille des grands vins. Avec toute l’originalité d’un vrai style Corse façonné par cette île de toute beauté, baignée de soleil, balayée par les souffles marins et ivre d’altitude. La parfaite alchimie du savoir-faire et du faire rêver.

UN VRAI STYLE CORSE UNIQUE ET PROFONDEMENT ORIGINAL

Avec neuf Appellations d’Origine Contrôlée ainsi que des Vins de Pays et de Cépages, une superficie de près de 7000 hectares (ce qui en fait la 3e île viticole de la Méditerranée, derrière la Sicile et la Sardaigne ) et environ 400 000 hectolitres de production, les Vins de Corse constituent un vignoble à part entière. Un vignoble méditerranéen au style original.

Un vignoble qui ne ressemble à aucun autre…

Unique vignoble insulaire de France, près et loin de tout, vieux de plus de 2000 ans et d’un dynamisme de 20 ans, il conjugue les extrêmes.

La neige (plus de vingt sommets culminent au-dessus de 2000 m d’altitude) côtoie les eaux turquoise de la Méditerranée, la terre est à la fois pierreuse et humide, un ensoleillement exceptionnel (avec 2885 heures par an, la Corse en détient le record de France) cohabite avec des précipitations au-dessus de la moyenne (10590 m3 de pluies par hectare et par an contre 8910 m3 pour la France continentale), une nature exceptionnellement préservée et des cépages aux racines ancestrales s’harmonisent avec des techniques de vinification de pointe…

Leurs atouts sont nombreux, parmi lesquels la grande diversité des terroirs imprimant leur style sur les trois couleurs, et des cépages autochtones de grande qualité, « véritables remparts à la banalisation ampélographique qui sévit aux quatre coins du globe », se réjouit Patrick Fioramonti . Un total et savoureux dépaysement en vue.
« Le vignoble Corse est à la France ce que le Nouveau Monde est au secteur viticole », résume Jean-Marc Venturi, Président du CIV Corse.


UNE « MONTAGNE DANS LA MER »

Une grande variété de sols et de coteaux inondés de soleil mais maintenus dans une relative humidité par l'influence maritime explique que la vigne soit présente à peu prés partout en Corse, également surnommé « l’Ile Vigne ».


SOUS LE SOLEIL, LA FRAICHEUR

Ancrée à 300 kilomètres des côtes de l’Hexagone, à la latitude de Rome et de Barcelone, la Corse jouit d’un climat de type Méditerranéen, mais tempéré par les influences conjuguées de la mer et de la montagne. L’été est chaud et sec, l’hiver est doux. Cette clémence est d’autant plus favorable à la qualité des raisins que les gelées sont rares, les printemps précoces et pluvieux. En effet, un ensoleillement exceptionnel (avec 2885 heures par an, la Corse détient le record de France) n’exclut pas une forte pluviosité due aux reliefs (10590 m3 de pluies par hectare et par an contre 8910 m3 pour la France continentale).

Ajoutons une douceur estivale (la mer joue son rôle de réservoir de fraîcheur) particulièrement favorable à la qualité du vin : la phase de maturation du raisin (de la véraison début août aux vendanges mi-septembre) est en corse de 10 à 15 jours plus longue que dans les régions de climat continental (comme la Bourgogne ou la Champagne).

La Corse est aussi un pays de vents. « Le violent Mistral souffle de Provence, le libecciu puissant arrive de Gibraltar chargé de pluie, la tramontane vient des Alpes et apporte le froid et la sécheresse, le gregale, plus humide, est parti des Appenins, le Sirocco charrie parfois le sable rouge du Sahara… » Extrêmement variés et vifs, ces vents régionaux (notamment dans le Cap Corse, Bonifacio et Calvi, les trois pointes de l’île avec des vents réguliers à plus de 150 km heure) et locaux (créés par les variations de température entre mer et terre) jouent ainsi un grand rôle régulateur et assainissant, permettant de limiter les traitements phytosanitaires. Ce qui explique que tout le vignoble, déjà situé dans un environnement préservé, pourrait revendiquer un statut de « vignoble bio ».

À l’extrême diversité des pentes et des coteaux répond une étonnante juxtaposition de micro-climats qui dessine la silhouette des vins autant que les terroirs.

UN EXTRAORDINAIRE « MUSEUM » GEOLOGIQUE

Plus qu’une île, la Corse est un puissant massif montagneux : 55 % de ses surfaces se trouvent à plus de 400 mètres d’altitude, 20 % à plus de 1000 mètres et plus de vingt sommets culminent au-dessus de 2000 mètres d’altitude, avec le Monte Cinto atteignant 2710 mètres d’altitude.
Sur ce relief tourmenté, point de vastes espaces, mais une infinité de petites vallées et de coteaux, et une grande diversité de sols se prêtant à des expressions typées et originales. Selon la formule de François Mercury (viticulteur à la retraite et ancien professeur de philosophie), « la Corse est une sorte de muséum géologique qui réunirait, côte à côte, les granites de l’Hermitage ou du Beaujolais, les schistes de l’Anjou ou de la Côte Rôtie et les calcaires de Saumur ou de Bourgogne. »

- Granits à l’ouest (les 2/3 de l’île). Riches en silice, alumine, potasse, et parfois calcium, ils apportent aux vins une grande finesse, des couleurs légères, des arômes intenses, avec des nuances florales, et souvent au vieillissement des notes caractéristiques de « pierre à fusil ».
- Schistes à l’est, riches en carbonate de calcium, donnant des vins délicats et moelleux.
- Affleurements calcaires au nord et au sud, avec notamment les placages calcaires de Patrimonio rappelant ceux de Toscane, donnant naissance à des vins ronds et charnus, aux notes minérales, florales et fruitées. Ceux de Bonifacio, à la pointe sud, dessinent d’abruptes falaises blanches.
- Sols argileux ou silico-argileux sur la Côte Orientale, formée de piedmonts, collines et petits plateaux, conférant au vin douceur et harmonie.

Source : Comité Intersyndical des Vins de Corse


guillementCharentes
Juraguillement
mets

Accords mets et vins

Ou


Global Wine
Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS