Accueil
>
Découvrir
>
Cépage
> Cépage Carignan noir - Rouge

Cépage Carignan noir - Rouge

image 1 Carignan noir
Le cépage Carignan en Languedoc
Il est implanté dans tout le midi méditerranéen. A faible rendement, il donne des vins assez puissants, bien colorés, avec des tanins souvent durs et parfois une certaine amertume en finale. On l'utilise en association avec d'autres cépages plus fins, Grenache, Cinsault, Syrah ou Mourvèdre.

Le cépage Carignan noir en Provence
Il est le plus ancien cépage du vignoble méditerranéen.
Malgré son caractère robuste et ses qualités productives, cet ancêtre est aujourd’hui moins cultivé.

Le cépage Carignan noir en vallée du Rhône
Caractéristiques générales : cépage vigoureux de bonne et régulière fertilité. Sa floraison a lieu du 8 au 15 juin, il arrive à maturité assez tard entre le 25 septembre et le 25 octobre selon les zones. Il exige beaucoup de chaleur, n'est pas sensible à la sécheresse, ni au vent ; les terrains chauds et secs de coteaux lui conviennent particulièrement.
Aptitudes œnologiques : dans les terrains peu fertiles et en coteaux, il donne un vin de belle couleur, structuré, tannique ; sa vinification en macération carbonique permet d'extraire le maximum d'arômes.
Emploi : Côtes du Rhône rouges et rosés (30 % maximum de l'encépagement), Côtes du Rhône Villages rouges et rosés (20 % maximum de l'encépagement), Costières de Nîmes, Coteaux du Tricastin, Côtes du Luberon, Côtes du Ventoux.

Le cépage Carignan noir en Roussillon
Le Carignan donne des vins de qualité, différents selon les terroirs et les modes de vinification. Il donne d'excellents résultats sur les terroirs pauvres du Roussillon. La macération carbonique lui convient parfaitement. Ce mode de vinification est d'ailleurs obligatoire, en tout ou en partie, dans certains crus des Côtes du Roussillon Villages (Caramany, Latour de France, Tautavel et Lesquerde).

Synonymie sommaire : Carignane, Carignane noire, Carinena, Crignane, Calignan, Catalan (dans l'Aude), Plant de Lédenon (à Aix-en-Provence), Babounenc ou Babonenc (dans les Alpes-Maritimes), Mataro (dans le Gard), Pinot d'Evora (au Portugal).

Il est difficile de dire depuis quand le Carignan est implanté dans le vignoble méditerranéen. Probablement venu d'Espagne au XIIe siècle, il a d'abord été cultivé dans les Pyrénées-Orientales puis dans l'Aude. Sa culture s'est ensuite étendue à l'Hérault, au Gard et à la Provence. De fertilité précoce, le Carignan se contente d'un sol maigre, se plaît dans les terrains argileux, ne craint ni le froid de l'hiver ni les gelées blanches. Toutefois, c'est près du littoral méditerranéen que ses fruits mûrissent le mieux. Vigne vigoureuse à grandes feuilles et à grains rouge-violacé-foncé, le Carignan est très sensible aux maladies cryptogamiques, notamment au charbon, à l'oïdium et au mildiou. Il redoute également la pourriture grise qui envahit très rapidement ses fruits à maturité.

Il donne des vins très différents selon le terroir où il est cultivé et sa méthode de culture. Des vieilles vignes de coteaux produisent des vins concentrés, colorés, pleins de corps et de saveur qui, en vieillissant prennent un bouquet fort agréable même si, avouons-le, ils manquent un peu de complexité. En plaine, sur des terres alluviales riches, il peut atteindre des rendements phénoménaux mais produit alors des vins médiocres. Pour obtenir l'appellation d'origine contrôlée Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Villages, le Carignan ne doit pas représenter plus de 60% de l'encépagement.

Son bourgeonnement est généralement épanoui, aplati, cotonneux blanc à liséré carminé. Les jeunes feuilles sont jaunâtres, cotonneuses, devenant brillantes et minces en grandissant. Très grandes, elles sont tourmentées et très gaufrées. A l'automne, le feuillage rougit en partie, notamment sur les bords des dents. Les rameaux sont vigoureux, vert clair avec de légères stries longitudinales brunes (GALET). Les grappes sont assez grosses, compactes, et les grains sont d'un noir bleuté, à peau épaisse et astringente. Leur jus est sucré, incolore, un peu fade.

Débourrement et maturité du Carignan sont tardifs, ce qui limite sa culture aux pourtours méditerranéens, du moins en France. Ses rendements sont particulièrement élastiques». Conduit en gobelet, son mode traditionnel de culture, il donne en coteaux 30 à 50 hl/ha d'un vin de grande qualité, concentré et racé, possédant une forte aptitude à se bonifier en vieillissant. En plaine, il bat des records : près de 200 hl/ha, lorsqu'il est palissé, d'un vin médiocre qui pourrait faire regretter l'Aramon de triste mémoire. Heureusement, l'époque de ce genre de performance est révolue.Le Carignan est extrêmement sensible à l'oïdium, à la pourriture grise, au mildiou. En outre, ses raisins sont attaqués par les vers de la grappe. Traditionnellement très cultivé dans les départements du sud-est de la France, les plantations sont en régression depuis une vingtaine d'années, la mode étant aux cépages aromatiques. Néanmoins, c'est actuellement toujours le premier cépage de cuve français avec 200 000 hectares en culture essentiellement dans le Languedoc-Roussillon, la vallée du Rhône, la Provence et la Corse.

Vingt-cinq clones agréés ENTAV-INRA : 6, 7, 8, 9, 62, 63, 64, 65, 66, 90, 151, 152, 153, 171, 178, 179, 270, 271, 272, 273, 274, 275, 276, 505, 547.

Source(s) : Les vins de Provence - Inter Rhône - Vin du Roussillon - CIVL

guillementCépage Carignan blanc
Cépage Carménèreguillement
mets

Accords mets et vins

Ou


Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS