Accueil
>
Découvrir
>
Pays
>
France
> Région Bourgogne

Région Bourgogne


Image 1 Bourgogne

Avec près de 29 500 hectares de vignes en production, classées en Appellation d'Origine Contrôlée (A.O.C) et un volume de récolte d'environ 1,5 million hectolitres (soit 200 millions de bouteilles commercialisées).

Le vignoble de Bourgogne s'étend sur 5 grandes régions-phares de production.
Du nord au sud : les vignobles de Chablis, du Grand Auxerrois, de Tonnerre, de Joigny et de Vézelay ; les vignobles de la Côte de Nuits, Hautes Côtes de Nuits et du Châtillonnais ; les vignobles de la Côte de Beaune et des Hautes Côtes de Beaune ; les vignobles de la Côte Chalonnaise et du Couchois et enfin, le vignoble du Mâconnais.

LE VIGNOBLE DE CHABLIS

Le vignoble de Chablis occupe les coteaux qui bordent la vallée du Serein. C'est une région vallonnée dont les sommets sont très souvent boisés. La production du vignoble de Chablis s'étend sur une vingtaine de communes.
- Le sol :
Le sol caillouteux, argilo-calcaire, appartient géologiquement (consulter la rubrique " terroirs") au jurassique et le kimméridgien est l'étage le plus représenté.
- Le climat :
Étés sont chauds, hivers longs et rigoureux. Les niveaux d'ensoleillement et de pluviométrie varient considérablement d'une année sur l'autre, rendant extrêmement vulnérable la qualité comme la quantité de chaque millésime. Autre contrainte, les gelées de printemps, qui ont longtemps pesé comme une menace redoutée sur les récoltes.
De mars à mai les jeunes rameaux sont particulièrement vulnérables et l'histoire du Chablis est ponctuée de millésimes désastreux.
Depuis les années 1960, différents procédés de lutte ont été mis en place (chaufferettes et aspersions). Onéreuses et contraignantes, ces techniques sont aujourd'hui efficaces et contribuent à stabiliser les niveaux de production et à protéger les vignerons des aléas du climat.
- Le cépage :
C'est une terre de prédilection pour le chardonnay (consulter la rubrique "cépages"), seul cépage autorisé à produire tous les vins blancs du vignoble de Chablis.
La notoriété de ce vignoble est très importante et Chablis est depuis de nombreuses années le synonyme de grand vin blanc sec, partout dans le monde.
- Les appellations :
Le vignoble de Chablis comprend 4 niveaux d'appellation :
• Chablis Grand Cru
• Chablis Premier Cru
• Chablis
• Petit Chablis


LES VIGNOBLES DU GRAND AUXERROIS

Le vignoble du Grand Auxerrois regroupe un ensemble de vignobles, d'origine ancienne, qui donnent naissance à toute la gamme des appellations régionales de Bourgogne. La majorité de ces appellations Bourgogne est identifiée par le nom du vignoble ou de la commune de production.

L'Auxerrois :
Situé immédiatement au sud et au sud est de la ville d'Auxerre, ce vignoble s'étend sur une dizaine de communes.
Le Tonnerrois :
Ce vignoble est installé dans la vallée de l'Armançon à proximité de la ville de Tonnerre.
Le Vézelien :
Au sud du département, le vignoble de Vézelay couvre les terroirs des communes de Vézelay, Asquins, Saint-Père et Tharoiseau.
Le Jovinien :
Tout au nord du département, le vignoble du Vézelien domine la ville de Joigny, en bordure de l'Yonne.
- Le sol
Les principales appellations de ce vignoble (Irancy, St Bris,...) sont situées sur les coteaux de calcaires clairs de l'Oxfordien supérieur dominant la vallée de l'Yonne. Consulter la rubrique "terroirs".
- Le climat
Le climat, sensiblement le même que celui du Chablisien : semi-continental, peu soumis aux influences de l'Atlantique, avec des hivers longs et froids, des printemps humides et des étés assez chauds et ensoleillés. Les plus grands risques sont les gelées printanières et les orages de grêles.
- Le cépage :
Les vins sont produits à partir des cépages bourguignons : le Chardonnay et l'Aligoté en blanc, le Pinot Noir et le Gamay en rouge (consulter la rubrique "cépages").
Autres cépages :
- en blanc : le Sauvignon (d'introduction plus récente)
- en rouge : le César (ce cépage est quelquefois assemblé au pinot noir pour l'élaboration de l'appellation Irancy)
- Les appellations :
- BOURGOGNE CHITRY
- BOURGOGNE CÔTE SAINT-JACQUES
- BOURGOGNE CÔTES D'AUXERRE
- BOURGOGNE COULANGES-LA-VINEUSE
- BOURGOGNE ÉPINEUIL
- BOURGOGNE TONNERRE
- BOURGOGNE VÉZELAY
- CREMANT DE BOURGOGNE
- IRANCY
- SAINT-BRIS


VIGNOBLE DE LA COTE DE NUITS ET DES HAUTES COTES DE NUITS

Le vignoble de la Côte de Nuits contribue depuis près de deux mille ans à la réputation des vins de Bourgogne et continue d'être aujourd'hui l'une des références mondiales pour les grands vins rouges. Son vignoble " de pourpre et d'or " occupe une étroite bande de coteaux qui s'étire sur vingt kilomètres de long et parfois deux à trois cents mètres de large seulement, entre Dijon et Corgoloin. La richesse et la renommée de ses appellations sont telles que certains auteurs, en évoquant la Côte de Nuits, ont pu la comparer aux Champs Élysées de la Bourgogne. Les notions de terroir, de climat et de clos, mises en valeur depuis le 10ème siècle par les moines des grandes abbayes, prennent ici toute leur dimension. C'est le paradis du cépage pinot noir qui, sur des calcaires du jurassique moyen, donne naissance à une gamme de vins rouges unique au monde.
Le vignoble des Hautes Côtes de Nuits, qui s'étend sur une vingtaine de communes dans l'arrière côte, a été reconstitué à partir des années 1950 avec un objectif de qualité. Les plantations ont été effectuées avec le pinot noir et le chardonnay sur les meilleurs coteaux. Les efforts développés pour faire progresser la qualité, portent tous leurs fruits dans les vins de l'appellation Bourgogne Hautes Côtes de Nuits.
- Le sol
Le vignoble de la Côte de Nuits est installé sur les calcaires du Jurassique moyen. Le vignoble des Hautes Côtes de Nuits s'adosse sur les plateaux bourguignons de l'arrière-côte du vignoble de la Côte de Nuits (consulter la rubrique "terroirs").
- Le climat
On ne trouve pas ailleurs de production de grands vins rouges à une latitude aussi élevée. Mais l'influence climatique continentale, avec des étés chauds et des automnes secs, ainsi que la parfaite adaptation des cépages bourguignons aux conditions de climat et de sol, expliquent l'existence en ce lieu d'un grand vignoble de qualité. Autres facteurs déterminants pour une durée d'ensoleillement et une qualité de lumière exceptionnelles : l'exposition de la vigne par rapport au soleil et l'absence totale de cours d'eau.
- Le cépage :
La Côte de Nuits est le terroir de prédilection du Pinot Noir, cépage rouge traditionnel de la Bourgogne. On trouve néanmoins, en de rares endroits, le cépage Chardonnay en blanc, lui aussi traditionnel en Bourgogne.
Deux autres cépages sont utilisés d'une manière plus marginale : le Gamay en rouge et l'Aligoté en blanc. (Consulter la rubrique " cépage ")
- Les appellations :
BOURGOGNE HAUTES-CÔTES DE NUITS
CHAMBERTIN
CHAMBERTIN-CLOS DE BÈZE
CHAMBOLLE-MUSIGNY
CHAPELLE-CHAMBERTIN
CLOS DE LA ROCHE
CLOS DE TART
CLOS DE VOUGEOT
CLOS DES LAMBRAYS
CLOS SAINT-DENIS
CÔTE DE NUITS
CÔTE DE NUITS-VILLAGES
ÉCHEZEAUX
FIXIN
GEVREY-CHAMBERTIN
GRANDS ÉCHEZEAUX
GRIOTTE-CHAMBERTIN
LA GRANDE RUE
LA ROMANÉE
LA TÂCHE
LATRICIÈRES-CHAMBERTIN
MARSANNAY
MAZIS-CHAMBERTIN
MAZOYÈRES-CHAMBERTIN
MOREY-SAINT-DENIS
MUSIGNY
NUITS-SAINT-GEORGES
RICHEBOURG
ROMANÉE-CONTI
ROMANÉE-SAINT-VIVANT
RUCHOTTES-CHAMBERTIN
VOSNE-ROMANÉE
VOUGEOT


VIGNOBLE DE LA COTE DE BEAUNE ET DES HAUTES COTES DE BEAUNE

Le vignoble de la Côte de Beaune s'étend sur une vingtaine de kilomètres seulement, entre Ladoix-Serrigny et le magnifique coteau des Maranges. Sur ce coteau souvent étroit (à peine quelques centaines de mètres) et magnifiquement exposé au soleil levant, les plus grands vins blancs secs du monde côtoient des vins rouges de grande réputation. La renommée du vignoble de la Côte de Beaune est étroitement liée à sa capitale, Beaune, véritable siège historique et économique de la Bourgogne viticole. Au dessus de la Côte de Beaune s'étend un plateau de 400 mètres d'altitude, traversé par des vallées qui façonnent un paysage de collines. Ce sont les Hautes Côtes de Beaune. Une vingtaine de communes viticoles y ont installé leur vignoble sur les coteaux les mieux exposés, constituant ainsi l'appellation Bourgogne Hautes Côtes de Beaune.
- Le sol :
L'assise des sols de la Côte de Beaune est constituée de calcaires marneux et de marnes de l'époque du jurassique moyen et supérieur. Le vignoble des Hautes-Côtes de Beaune s'étend sur les versants des vallées creusées à l'Ouest de la Côte de Beaune dans le plateau bourguignon. (Consulter la rubrique " terroirs")
- Le climat :
Des étés chauds et des automnes secs, facteurs d'une bonne maturation des grains. Ces conditions climatiques favorisent l'enrichissement en sucres et en matières colorantes des raisins
- Le cépage :
La Côte de Nuits est le terroir de prédilection du Pinot Noir, cépage rouge traditionnel de la Bourgogne. On trouve néanmoins, en de rares endroits, le cépage Chardonnay en blanc. (Consulter la rubrique " cépage ")
- Les appellations :
ALOXE-CORTON
AUXEY-DURESSES
BEAUNE
BIENVENUES-BÂTARD-MONTRACHET
BOURGOGNE HAUTES COTES DE BEAUNE
CHARLEMAGNE
CHASSAGNE-MONTRACHET
CHEVALIER-MONTRACHET
CHOREY-LES-BEAUNE
CORTON
CORTON-CHARLEMAGNE
COTE DE BEAUNE
COTE DE BEAUNE-VILLAGES
CRIOTS-BÂTARD-MONTRACHET
LADOIX
MARANGES
MEURSAULT
MONTHELIE
MONTRACHET
PERNAND-VERGELESSES
POMMARD
PULIGNY-MONTRACHET
SAINT-AUBIN
SANTENAY
SAVIGNY-LES-BEAUNE
VOLNAY


VIGNOBLE DE LA COTE CHALONNAISE et du COUCHOIS

Le vignoble de la Côte Chalonnaise s'étend sur 25 kilomètres de longueur et 7 kilomètres de largeur, entre la Côte de Beaune au nord et les monts du Mâconnais au sud. Prolongement naturel de la Côte d'Or, dont elle reproduit les principales formations géologiques et dont elle emprunte les principaux cépages, le pinot noir et le chardonnay, la Côte Chalonnaise constitue l'une des plus belles régions viticoles de la Bourgogne.
Au sud des Maranges et au sud des Hautes-Côtes de Beaune, le Couchois est vigneron depuis toujours. En Saône-et-Loire, ce vignoble de coteau a vu reconnaître sa personnalité au sein de l'appellation d'origine contrôlée Bourgogne depuis le millésime 2000, après de longs efforts portés par la qualité. Les communes de Couches, Dracy-lès-Couches, Saint-Jean-de-Trézy, Saint-Maurice-lès-Couches, Saint-Pierre-de-Varennes et Saint-Sernin-du-Plain produisent ce vin rouge issu du pinot noir.

- Le sol :
Le vignoble de la Côte Chalonnaise est formé de sols argilo-calcaires provenant du soubassement rocheux calcaire d'âge jurassique ou plus ancien.
Celui de la Côte du Couchois Sur le sommet du lias (argiles et marnes) et parmi les calcaires du jurassique moyen. (Consulter la rubrique " terroirs")
- Le climat :
En Côte Chalonnaise le climat est de type continental avec des étés chauds et des automnes secs, il est très favorable à une bonne maturation des raisins.
Dans le couchois les bonnes expositions est et sud favorisent l'expression du pinot noir. Ces terroirs sont très proches de la partie méridionale des Hautes-Côtes de Beaune. Ils se situent de 200 à 300 mètres d'altitude.
- Le cépage :
Le Pinot Noir est implanté sur des sols bruns moins argileux, particulièrement dans la région de Mercurey, Givry et sur une partie du territoire de Rully. On trouve de l'Aligoté dans le secteur de Bouzeron et le Gamay dans des zones très localisées, près de Buxy et dans une partie du Couchois. La partie sud de la Côte Chalonnaise près de Buxy ou des villages de Saint-Vallerin possède des sols plus marneux donc plus lourds. Le Pinot y est cependant cultivé en situation de coteaux assurant un bon drainage pour y produire l'A.O.C Bourgogne Côte Châlonnaise. (Consulter la rubrique " cépage ")
- Les appellations :
BOURGOGNE CÔTE CHALONNAISE
BOURGOGNE CÔTES DU COUCHOIS
BOURGOGNE VEZELAY
BOUZERON
GIVRY
MERCUREY
MONTAGNY
RULLY


VIGNOBLE DU MACONNAIS

Le vignoble du Mâconnais marque la frontière sud de la Bourgogne. Il s'étend sur 35 km de long, entre Sennecey-le- Grand et Saint-Vérand, et 10 km de large, délimité à l'ouest par la vallée de la Grosne et à l'est par la vallée de la Saône. À l'exception de la commune de Lugny, de ses alentours, et de la partie sud du vignoble qui correspond aux terroirs des A.O.C. communales.

- Le sol :
Le paysage du Mâconnais est façonné par une succession de collines dont l'exposition est/sud-est est idéale pour la culture de la vigne. On distingue plusieurs types de sols (Consulter la rubrique " terroirs")
- Le climat :
Le climat continental qui caractérise toute la région est particulièrement favorable à une bonne maturation des raisins.
- Le cépage :
Le Mâconnais fut, jusqu'au 18ème siècle, planté de Gamay. Au début du 19ème siècle, il fut supplanté par le cépage chardonnay, qui a trouvé là son terrain de prédilection. Il représente aujourd'hui plus de 80 % des plantations. (Consulter la rubrique " cépage ")
- Les appellations :
MÂCON
MÂCON-VILLAGES
POUILLY-FUISSE
POUILLY-LOCHÉ
POUILLY-VINZELLES
SAINT-VÉRAN
VIRÉ-CLESSÉ


VIGNOBLE DU CHATILLONNAIS

Aux confins de la Bourgogne et de la Champagne, il est un vignoble qui se pare de bulles au détour de son terroir. La vigne, depuis plus de 2000 ans, a toujours été partie prenante de cette terre et de ces hommes qui la façonnent. Elle est le miroir de ce pays magnifique à sillonner et surprenant à visiter (www.pays-chatillonnais.fr ). La ténacité de ces irréductibles vignerons, à la fierté bien bourguignonne, est traduite dans l'expression de leurs vins.
- Le sol :
La complexité du sol et du sous-sol se retrouve dans l'architecture des vins du Châtillonnais. La côte (Cuesta), siège de ce vignoble multiséculaire, est composée de calcaires argileux de l'Oxfordien, qui deviennent de plus en plus durs vers les sommets. Cette terre d'excellence se caractérise plus précisément par un mélange amalgamé d'éléments calcaires durs, appelés Grèzes, d'où naissent la subtilité, la profondeur et l'amplitude des arômes.
Le climat :
Le vignoble Châtillonnais est à la confluence de la tendance océanique du bassin parisien et de l'influence continentale, se caractérisant par des hivers vifs et des étés chauds. A ce titre, la vigne peut subir des gelées de printemps mais bénéficie de belles périodes estivales et automnales, favorables à un mûrissement optimal des raisins. L'absence générale de brouillards fait profiter la région d'un bon ensoleillement.
- Les cépages :
Les vignes serpentent sur un coteau souvent raide exposé au midi, où règnent en maître le Pinot Noir et le Chardonnay mais aussi le Pinot Blanc, le Gamay ou l'Aligoté.
- Les appellations :
CRÉMANT DE BOURGOGNE
BOURGOGNE ROUGE / ROSE
BOURGOGNE Blanc

Chaque parcelle, chaque geste et soin du viticulteur ou de l’élaborateur sont orientés pour optimiser l’expression de ce terroir unique, propice aux Grands Crémants de Bourgogne ; aux Bourgognes rouge, blanc ou rosé et aux Bourgognes Passetoutgrain.

Le Châtillonnais est la terre d'excellence du Crémant de Bourgogne qui s'exprime ici en version originale.

Les Crémants de Bourgogne d'assemblage Pinot noir et Chardonnay sont amples et fruités dans la plus pure tradition des Blanc de Noirs. Leur couleur jaune vif alliée à une effervescence fine et persistante, un nez empreint de notes de fleurs Blanches et une bouche ronde, charnue et généreuse, font qu'ils plaisent aux palais les plus fins.

Les Crémants de Bourgogne " cuvée Blanc de Blancs " sont exclusivement élaborés à partir de Chardonnay. De couleur jaune paille avec là aussi une effervescence soutenue et toujours très fine, ils se caractérisent par un cordon persistant. Très aromatiques ils expriment des parfums de fruits jaunes (mirabelles ou quetsches). En bouche l'attaque est franche avec une bonne persistance aromatique, tout en subtilité.

Les Crémants de Bourgogne Rosés adoptent le plus souvent une belle couleur framboise trahissant leur origine Pinot Noir. Bien présents en bouche ils soutiennent allègrement les mets les plus raffinés. Voluptueux et jouant sur les notes de fruits rouges, ils expriment tout l'art et le savoir faire de l'élaborateur Châtillonnais.

Les Bourgognes Blancs présentent une robe aux reflets dorés où l'on retrouve pleinement la couleur jaune, ambré au soleil, des baies de Chardonnay. Ils se distinguent par leur finesse et leur structure aromatique ou se mêlent agrumes et miel.

Les Bourgognes rouges à la robe pourpre ont cette couleur " œil de perdrix " qui personnalise généralement les Bourgogne. Leurs arômes de fruits rouges et leur fraîcheur en font des vins de tous les instants conviviaux.

Les Bourgognes rosés, au terroir, doivent leur talent inné à éblouir. Par cette couleur si particulière déclinant une palette entre fuchsia et vieux rose. Par leurs bouquets où s'accordent des notes de jasmin et de fruits des bois, complétés agréablement par un corps bien présent. Idéal pour les 4 heures entre amis et les belles journées de l'été.


Source : BIVB


guillementBordelais
Champagneguillement
mets

Accords mets et vins

Ou


Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS