Accueil
>
Découvrir
>
Appellation
> Appellation Blaye

Appellation Blaye

image 1 Blaye

Pays : France

Région : Bordelais

Type : AOP


DESCRIPTION

image 2 Blaye TERROIR

Perché sur un éperon de l’Estuaire de la Gironde le vignoble du Blayais est constitué de terroirs d’une incroyable richesse.
À ses paysages vallonnés de collines s’oppose l’horizon presque marin des bords de cet estuaire, qui sépare Blaye du Médoc : ni vraiment fleuve, ni vraiment mer, la Gironde a rythmé au gré des vents et des marées l’histoire de ce terroir, l’une des plus riches et des plus vivantes d’Aquitaine.

Climat, relief et Sols
La présence de l'Estuaire renforcé par les entrées maritimes provenant de l'océan, associé à une durée d'ensoleillement supérieure à la moyenne nationale (240 jours annuels), confère à notre vignoble un climat tempéré assurant une culture de la vigne dans des conditions exceptionnelles au sens propre du terme.
D'un relief particulièrement diversifié, le vignoble est cultivé aussi bien en plaine qu'à flanc de coteaux ou sur des hauts plateaux.
La topographie perpendiculaire des coteaux par rapport à l'estuaire engendre une ventilation quasi permanente du Vignoble et garantie ainsi une récolte saine et mure.

Le Blayais se caractérise par un véritable puzzle pédogéologique ce qui en fait sa particularité et sa richesse.
En effet on trouve à cet endroit de nombreux mouvement géologique du passé : Le canton de Blaye est largement argilocalcaire du fait des sédimentations successives que les océans y ont déposé voila des millions d'années.

C'est un terroir riche particulièrement favorable à l'expression du Merlot rouge, cépage majoritaire de l'appellation qui donne tout le fruité de ces vins, ainsi qu'aux Cabernet-Francs et au Cot (Malbec).

La région de Saint-Ciers-sur-Gironde se caractérise par des buttes argilograveleuses ou sablo-argileuses.
En effet, issus de la lointaine érosion du Massif Central par d'immenses fleuves durant la période de l'Eocéne, ces sables et graviers génèrent des sols filtrants et chauds particulièrement favorables à l'expression subtile et nuancé du Cabernet-Sauvignon, et du Sauvignon blanc.
Au sud de l'appellation et de St Savin de Blaye, les coteaux argilo-calcaires et argilo-graveleux côtoient des plateaux silico-argileux : cette disposition parcellaire leur confère une typicité propre, ou chaque cépage peut trouver le terroir qui lui est adapté.

HISTOIRE

Ce sont les Grecs, puis les Romains, installés dans cette région propice, qui furent les premiers à mesurer tout l’intérêt de se lancer dans la viticulture et de s’ouvrir au commerce du vin.
Ainsi la vigne fut plantée dans le Blayais bien avant qu’elle ne le soit dans le Médoc, pourtant si proche.
La renommée des crus gagna rapidement Rome : les domaines viticoles se développèrent rapidement le long de la côte de l’estuaire, profitant d’un transport maritime dynamique et florissant .


Moyen Age
Au Moyen Age les vignes héritées des Romains n’avaient pas disparu, et le vin gardait toute sa notoriété, même si le vignoble s’était réduit pour se cantonner aux abords des ports d’embarquement.

Louis XIV
Sous Louis XIV, la position stratégique de Blaye s’affirma avec la construction de la citadelle par Vauban. Il estima qu’elle là fut la plus grande réussite de sa carrière. Sa vocation militaire au cours de 5 siècles suivants perturba considérablement l’activité commerciale de la région.

Le XVIII ème
Le calme revenu, le XVIIIème siècle fut le témoin du retour à une vie paisible. De nouvelles expériences d’encépagement, des méthodes de culture optimisées et des procédés de vinification innovants pour l’époque, apportèrent au marché du vin un sang neuf assorti d’une nouvelle prospérité.

L'épreuve
Hélas, Blaye n’échappa pas aux terribles fléaux qui ravagèrent le vignoble français dans la seconde moitié du XIXème siècle. Ainsi, la production de vins en Blayais chuta en 1853 à 10% de la récolte normale.
Il fallut tout le courage, tout l’espoir et toute la passion des hommes du terroir pour redonner petit à petit au vignoble ses lettres de noblesse.

Ce n’est qu’ à partir de 1860 que les progrès commencèrent à donner des résultats qualitatifs plus marquants, réouvrant les portes du commerce avec Paris, puis la Hollande, l’Angleterre, la Belgique, l’Allemagne…

Le siècle des progrès
En 1905 la création des Appellations d’Origines (délimitation administrative ayant comme origine les usages locaux) ouvrit la voie d’un siècle de progrès techniques et législatifs. Avec tout d’abord la création de l’AO « Bordeaux » en 1908, puis en 1935 l’établissement des fameuses AOC qui, dé lors, réglementent les aires de production, l’encépagement, le rendement autorisé à l’hectare et le degré alcoolique minimum naturel du raisin. C’est en 1938 que sont créés l’AOC première Côtes de Blaye : Premières Côtes de Blaye Rouge, Premières Côtes de Blaye Blanc et Blaye Rouge

De nos jours
Durant la deuxième moitié du XXème siècle c’est l’avènement de « l’œnologie moderne » chèrement défendue par le grand Œnologue Bordelais Emile Peynaud.
Puis dans les années 80-90 c’est au tour de la viticulture de faire sa révolution de la qualité à laquelle les jeunes vignerons de Blaye ont largement contribué en se regroupant en 1987 sous l’égide de la Maison du vin de Blaye.
Ces récentes évolutions permettent aujourd’hui la renaissance de l’AOC Blaye rouge, promise à un bel avenir…

APPELLATION

Blaye rouge
Depuis le millésime 2000, l’appellation Blaye est remise au goût du jour. Les conditions de production mentionnent notamment un rendement moyen décennal de 51 hl/ha (11 hl de moins que pour les Premières Côtes de Blaye) et une richesse naturelle en sucre plus importante.
La charte qualitative, quant à elle, exige la mise en bouteille (modèle spécifique) à la propriété avec libération des vins au plus tôt 18 mois après la récolte.
Cette démarche devrait aboutir à la modification du décret existant, avec, des densités minimales de plantation de 6000 pieds par hectare et un agrément définitif après élevage.


Source : Maison du Vin de Blaye


guillementAppellation Barsac
Appellation Bordeauxguillement
mets

Accords mets et vins

Ou


Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS