Accueil
>
Découvrir
>
Appellation
> Appellation Pineau des Charentes

Appellation Pineau des Charentes

image 1 Pineau des Charentes

Pays : France

Région : Charentes

Type : AOP


DESCRIPTION

LE VIGNOBLE

Histoire

1589, le fruit d'un heureux hasard
Il est une légende où l’on conte que le Pineau des Charentes est non seulement le fruit de la vigne mais aussi celui du hasard.
En 1589, alors qu’Henri IV accédait au trône de France, un vigneron charentais, au cours des vendanges, versa par mégarde du moût de raisin dans une barrique qui contenait de l’eau-de-vie de Cognac.
Il remisa alors ce fût dans le chai du domaine seigneurial.
Quelques années plus tard, lors d’une récolte abondante, la précieuse barrique lui devint nécessaire.
Il eut la surprise d’y découvrir un merveilleux breuvage, limpide, ensoleillé comme la terre des Charentes.
Pineau Blanc

Situation

Il est un pays où la Terre et l’Océan s’unissent pour offrir à la vigne un climat idéal. C’est là et nulle part ailleurs, sous une lumière unique, que mûrissent les cépages les plus nobles. Le vignoble s’étend sur les coteaux calcaires de l’aire d’Appellation d’Origine Contrôlée, en Charente et Charente-Maritime. Les raisins destinés à l'élaboration du Pineau des Charentes s’y gorgent de sucre et de soleil et s’abreuvent des pluies bienfaisantes venues de l’Atlantique.

Elaboration

Pour qu’il soit toujours à la hauteur de sa réputation, le Pineau des Charentes fait l’objet de soins soutenus, tout au long de son élaboration : de la phase de pressurage à son vieillissement en fûts de chêne.

La vendange : Dans la région, les vendanges commencent à la fin septembre avec les cépages Sémillon et Sauvignon, pour finir fin octobre, par l'Ugni blanc.

Le pressurage : Afin de conserver toute sa qualité au jus de raisin, le pressurage des grappes de raisin est léger.

Le mutage : Lors de cette étape, qui intervient après le pressurage, les moûts de raisin obtenus sont mutés avec l’eau-de-vie de Cognac (titrant 60° minimum). Cet apport en Cognac d’un an d’âge minimum va interrompre le cycle de fermentation du moût.

Le vieillissement : Autre exigence de qualité, le Pineau des Charentes doit vieillir en fûts de chêne pendant 12 mois minimum pour le Pineau des Charentes Blanc et 8 mois minimum pour le Pineau des Charentes Rosé. Cette phase de vieillissement garantit l’équilibre souhaité entre les sucres résiduels (de 125 à 140 grammes par litre) et l’eau-de-vie de Cognac.

Le Pineau Vieux (5 ans minimum de vieillissement) et le Pineau Très Vieux ou Extra Vieux (10 ans minimum de vieillissement) devront être, à nouveau, présentés et dégustés en Commission de Dégustation pour obtenir la dénomination "Vieux", "Très Vieux" ou "Extra Vieux".

DEGUSTATION, CONSERVATION ET ACCORD

Pineau Blanc

Il est recommandé de servir le Pineau des Charentes dans un verre tulipe, pour mettre en valeur sa robe et son bouquet. Servi frais entre 8 et 10°C, vous sentirez toute la générosité d’un terroir d’exception.

Cépages : Ugni Blanc, Folle Blanche, Colombard, Sémillon, Sauvignon, Montils, Meslier Saint-François, Jurançon Blanc, Merlot Blanc, Merlot Noir, Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc.
Vieillissement : 12 mois minimum en fûts de chêne, à compter du 1er Avril suivant la récolte.
Degré : 16 à 22% volume.
Œil : Robe vieil or, genêt, profonde et légèrement ambrée, aspect gras, larmes régulières et rapides.
Nez : Puissant, rond, avec des arômes de malaga, figue, noyaux, vanille, pruneaux, pâte de coing, puis des arômes de fruits exotiques, fruits confits, miel, noix, amande, prune. On relève également des notes florales comme celles des fleurs de tilleul et les fleurs de vigne. Nez fin, délicat, d'une grande complexité.
Bouche : Attaque souple et soyeuse. Bon équilibre (acidité/alcool/sucre), saveurs de miel, de fruits et d'épices, avec une bonne persistance aromatique. Le Pineau blanc est un vin fin et délicat.

Vieux et Très Vieux (ou Extra Vieux) Pineau Blanc

Les dénominations "Vieux " et "Très Vieux ou Extra Vieux" sont obtenues après approbation de la Commission de Dégustation du Syndicat d'Appellation.

Cépages : Ugni Blanc, Folle Blanche, Colombard, Sémillon, Sauvignon, Montils, Meslier Saint-François, Jurançon Blanc, Merlot Blanc, Merlot Noir, Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc.
Degré : 16 à 22% vol.
Vieillissement :
Vieux : 5 ans minimum en fûts de chêne.
Très Vieux ou Extra Vieux : 10 ans minimum en fûts de chêne.
Œil : Robe ambrée et chaude.
Nez et bouche : Floral, miel, vanille, pruneaux, cannelle, notes de noix. L'intensité des notes de noix permet de différencier le Vieux Pineau des Charentes du Très Vieux (ou Extra Vieux) Pineau des Charentes.

Pineau Rosé

Cépages : Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Merlot et Malbec.
Vieillissement : 8 mois minimum en fûts de chêne, à compter du 1er Avril suivant la récolte.
Degré : 16 à 22% volume.
Œil : Robe acajou, rosé intense, cuivre, reflets bruns. Aspect limpide, brillant, larmes épaisses.
Nez : Intense et délicat. Arômes de pâte de fruits, mure, cassis, réglisse, cerise, griotte, amande grillée, miel, bois, cannelle.
Bouche : Attaque franche et souple. Générosité et puissance des notes de fruits rouges. Excellente persistance aromatique.

Vieux et Très Vieux (ou Extra Vieux) Pineau Rosé

Les dénominations "Vieux " et "Très Vieux ou Extra Vieux" sont obtenues après approbation de la Commission de Dégustation du Syndicat d'Appellation.
Cépages : Merlot, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, et Malbec.
Degré : 16 à 22% vol.
Vieillissement :
Vieux : 5 ans minimum en fûts de chêne.
Très Vieux ou Extra Vieux : 10 ans minimum en fûts de chêne.
Œil : Rosé, ambré, reflets tuilés.
Nez et bouche : Notes boisées. Arômes de pruneaux et notes chocolatées. Excellente persistance aromatique.

Situation

Il est un pays où la Terre et l’Océan s’unissent pour offrir à la vigne un climat idéal. C’est là et nulle part ailleurs, sous une lumière unique, que mûrissent les cépages les plus nobles. Le vignoble s’étend sur les coteaux calcaires de l’aire d’Appellation d’Origine Contrôlée, en Charente et Charente-Maritime. Les raisins destinés à l'élaboration du Pineau des Charentes s’y gorgent de sucre et de soleil et s’abreuvent des pluies bienfaisantes venues de l’Atlantique.

Elaboration

Pour qu’il soit toujours à la hauteur de sa réputation, le Pineau des Charentes fait l’objet de soins soutenus, tout au long de son élaboration : de la phase de pressurage à son vieillissement en fûts de chêne.

La vendange : Dans la région, les vendanges commencent à la fin septembre avec les cépages Sémillon et Sauvignon, pour finir fin octobre, par l'Ugni blanc.

Le pressurage : Afin de conserver toute sa qualité au jus de raisin, le pressurage des grappes de raisin est léger.

Le mutage : Lors de cette étape, qui intervient après le pressurage, les moûts de raisin obtenus sont mutés avec l’eau-de-vie de Cognac (titrant 60° minimum). Cet apport en Cognac d’un an d’âge minimum va interrompre le cycle de fermentation du moût.

Le vieillissement : Autre exigence de qualité, le Pineau des Charentes doit vieillir en fûts de chêne pendant 12 mois minimum pour le Pineau des Charentes Blanc et 8 mois minimum pour le Pineau des Charentes Rosé. Cette phase de vieillissement garantit l’équilibre souhaité entre les sucres résiduels (de 125 à 140 grammes par litre) et l’eau-de-vie de Cognac.

Le Pineau Vieux (5 ans minimum de vieillissement) et le Pineau Très Vieux ou Extra Vieux (10 ans minimum de vieillissement) devront être, à nouveau, présentés et dégustés en Commission de Dégustation pour obtenir la dénomination "Vieux", "Très Vieux" ou "Extra Vieux".

Source : CNPC


Appellation Charentaisguillement
mets

Accords mets et vins

Ou


Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS