Accueil
>
Découvrir
>
Appellation
> Appellation Coteaux du Tricastin

Appellation Coteaux du Tricastin

image 1 Coteaux du Tricastin

Pays : France

Région : Vallée du Rhône

Type : AOP


DESCRIPTION

image 2 Coteaux du TricastinTERROIR

Entre Dauphiné et Provence, sur la rive gauche du Rhône entre Montélimar et Bollène, l’AOC Coteaux du Tricastin se concentre sur 2830 hectares, répartis sur 21 communes : une entité géographique originale exposée à un climat de type méditerranéen, où s’épanouissent lavandes, chênes truffiers, plantes aromatiques et oliviers. Le mistral, vent dominant, favorise un ensoleillement exceptionnel et donne aux Coteaux du Tricastin toute leur générosité.

Sols : L’aire d’Appellation s’étend sur un terroir d’une grande diversité géologique. Si le sous-sol est principalement argilo-calcaire ou sablonneux, la surface change suivant les zones. Très souvent, le vignoble s’est installé à la place de taillis et de garrigues.

Climat : Le Tricastin est la plus au nord des zones méditerranéennes de la Vallée du Rhône, mais son climat est nuancé par la proximité des reliefs. Au pied de la montagne de la Lance (calcaire) le climat est plus rude avec des températures moins clémentes et une humidité plus importante. Par contre au sud, à Saint Paul Trois Chateaux ou à La Baume de Transit, le climat est carrément méditerranéen.

Histoire : L'implantation de la vigne dans le Tricastin remonte à l'antiquité. Les Romains appelés en renfort, s’installèrent et colonisèrent une tribu gauloise qu’ils baptisèrent « Tricastini ». Au XI ème une charte révèle une donation de la vigne en faveur de l’Abbaye de Saint Chaffre à Grignan...Et c’est au XVIème siècle que la célèbre Marquise de Sévigné immortalisera les vins du Tricastin de sa plume alerte et élégante .
Classées VDQS (vins de qualité supérieur) en 1964, les vignes ne couvrent alors cependant que 365 hectares, contre 2 500 un siècle plus tôt ! Dans les années 60 et 70, le vignoble se développe rapidement sous l’impulsion de viticulteurs veus d’autres régions viticoles bientôt suivis par les agriculteurs locaux.
Les Coteaux du Tricastin obtiennent l'appellation d'origine contrôlée le 27 juillet 1973.

ELABORATION

Superficie en production* : 2830 ha, production annuelle: 95 000 hl; rendement de base:52 hl/ha.

*Source : déclaration de récolte 2005

Cépages : Pour les rouges et les rosés : Grenache noir (60 % minimum), Syrah (10% minimum), Mourvèdre, Carignan et Cinsault (30% maximum).
Pour les blancs : Grenache blanc, Viognier, Clairette blanche, Roussanne, Marsanne, Bourboulenc.

Degré alcoolique minimum : 11 % pour les trois couleurs.

LA TYPICITE DES COTEAUX DU TRICASTIN

Le Tricastin est une zone de transition entre la Vallée du Rhône Nord et le Sud.
Ses vins peuvent aussi être considérés ainsi, transition entre les vins du Rhône septentrionaux et les méridionaux.
Le climat de la région et les sols en sont certainement une raison essentielle mais l’encépagement de cette AOC y est aussi pour beaucoup.


Les vins rouges du tricastin sont issus essentiellement du grenache, comme tous les vins du Rhône Sud, mais dans cette AOC la syrah revendique plus de 25% de l’encépagement en rouge. Il s’agit d’une participation suffisamment importante pour donner à nos Tricastin une typicité différente et originale.Les vins rouges du Tricastin seront ainsi moins chaleureux, moins vins de soleil que les Rhône du sud mais par contre plus élégants, plus équilibrés, plus nuancés, plus aromatiques.Les caves produisent bien souvent plusieurs assemblages avec des vins fruités et équilibrés mais aussi des vins de garde plus structurés et plus complexes.

Pour les blancs, les cépages initialement autorisés dans cette AOC étaient le grenache, la clairette et le bourboulenc. Depuis une quinzaine d’années, le viognier, la marsanne et la roussanne sont venus compléter l’encépagement. L’offre de blancs en Tricastin est limitée (5% de la production) mais très variée et très riche. Les assemblages proposés par les vignerons réservent bien des surprises agréables avec toujours des vins aromatiques et équilibrés.

Les rosés, en général de saignée, sont presque toujours dominés par le grenache accompagné de cinsault, de syrah ou de carignan. Vins de caractère, ils dissimilent leur puissance grâce à un bel équilibre et un fruité marqué, pour mieux séduire les consommateurs.

Les Tricastin sont vraiment des vins à découvrir.
Peu connus aujourd’hui du grand public en raison de leur jeunesse et du peu de moyens disponibles, les vins de cette AOC méritent d’être mieux appréciés : ils soutiennent la comparaison avec beaucoup de leurs aînés. Leur typicité s’inscrit complètement dans la tendance actuelle recherchée par le consommateur : des vins-séduction.



Source : Inter Rhône


guillementAppellation Coteaux de Die
Appellation Côte-Rôtieguillement
mets

Accords mets et vins

Ou


Global Wine
Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS