Accueil
>
Actualité
> Cahors Le roman du vin noir de Jean-Charles Chapuzet

Cahors Le roman du vin noir de Jean-Charles Chapuzet

Publié le 01/06/2008


Cahors Le roman du vin noir de Jean-Charles Chapuzet



Prix : 15 €
Format : 15 x 24 cm -140 pages
Disponible en librairie à partir du 15 mai 2008
Diffusion-Distribution : VOLUMEN
AUTEUR : Jean-Charles Chapuzet

Né à Jonzac (Charente-Maritime) en 1976, petit-fils de distillateur de Cognacs, Jean-Charles Chapuzet est rentré au village pour se consacrer à l'écriture de livres et d'articles de presse.
Historien de formation, docteur en histoire à Sciences-Po Paris, il est curieux de tous les domaines à l'apparence ésotérique. Il fait sienne cette phrase de Jean Cau : « Il n'y a pas de petits sujets, il n'y a que de mauvais journalistes... ».
Pour rédiger cet ouvrage sur le vin noir de Cahors, il s’est plongé dans de monumentales et ancestrales archives, a rencontré les vignerons d’aujourd’hui et bien entendu, s’est imprégné de tous ces sites et paysages immuables du vignoble de Cahors.

Du même auteur :
Du vol au viol de mémoire, Anovi, 2003
Le roman du Figaro, en collaboration avec Bertrand de Saint-Vincent, Plon-Le Figaro, 2006
La seconde mort du général Boulanger, SPM, 2008
Film documentaire sur le Liban : Un café, une guerre et l’addition, Fenêtres sur Mondes
Production, 2006

L’ouvrage :

L’histoire du vin noir de Cahors s’apparente à ces fameux méandres qui dessinent le Lot et sur lesquels est venue se greffer l’appellation. Ce bout de terre impénétrable dissimule bien des secrets, à commencer par la teinte de son vin, profonde, ébène...
Tout au long de l’ouvrage, l’auteur tente de résoudre l’énigme du vin noir. Le sol, les hommes, l’histoire, les idées, le travail, le climat, autant d’indices à recouper pour avancer dans un parcours initiatique qui plonge le lecteur dans cette vallée du Lot pleine de légendes et de mystères.

Cotés sur la place de Londres au XIIIe siècle, brimés par les Bordelais durant les décennies suivantes, connaissant leur âge d’or sous le Second Empire, ces vins ont connu le pire comme le meilleur. À toutes ces époques, en filigrane, la région reste un labyrinthe de pouvoirs, d’appétits. C’est dans cette ambiance que les vignerons se sont battus pour vaincre l’enclavement, maîtriser leur réseau hydrographique, leur géographie abrupte. Ils ont résisté aux guerres de religion, au phylloxéra, à la concurrence de leurs voisins. Rejoignant la cour des grands dans les années 1970, le vin de Cahors revient de loin. Sa vie relève du roman, du drame à l’euphorie, de la gloire au désenchantement. Rien n’est jamais acquis dans ce Quercy...

Bref, cet ouvrage est autant le récit d’un vignoble, d’un pays qu’un hommage à l’abnégation de ses paysans qui, sans relâche, ont survécu à toutes les vicissitudes des siècles passés. Jean-Charles Chapuzet, grâce à son regard d’historien et à son talent de romancier, nous offre une histoire de terre, de courage et de passion particulièrement vivante. Son livre fait le lien entre l’histoire passée ici racontée, et celles que les vignerons et négociants de Cahors écrivent aujourd’hui...Cahors is back, Cahors is black !

article précédentNouveau site pour les vins du Roussillon
Journées internationales du malbec : un succès et une nouvelle impulsion pour les vins de Cahorsarticle suivant
mets

Accords mets et vins

Ou


Global Wine
Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS