Accueil
>
Actualité
> AOC du Languedoc : un bilan de campagne 2008-2009 réservé

AOC du Languedoc : un bilan de campagne 2008-2009 réservé

Publié le 15/12/2009


AOC du Languedoc : un bilan de campagne 2008-2009 réservé


Sans nier la conjoncture économique difficile, le vignoble semble mieux résister que d’autres sur le marché français. A l’export, le Languedoc limite la casse. 2010 devrait laisser un peu de répit aux AOC du Languedoc avec un premier retour à l’équilibre entre l’offre et la demande.

Avec 49 millions de cols vendus en 2009, le marché Français représente 63 % des débouchés des AOC du Languedoc Tranquilles (sorties de chais – DRM 2008/2009). Globalement, la baisse de la consommation des vins tranquilles se poursuit notamment chez les plus de 50 ans qui constituent habituellement le cœur de cible des acheteurs. Malgré cette perte d’attractivité générale, les vins du Languedoc sont avec la Vallée du Rhône et le Beaujolais, les seuls vignobles à recruter des ménages via des tranches de prix entre 2,5 et 7 euros le col (Panel TNS campagne 2008/2009). Au niveau GD France, les ventes des AOC du Languedoc sont à plus + 5 % en valeur (+ 0,4 % en volume) sur un marché à – 1 % en valeur lié aux baisses de Bordeaux et de la Loire notamment. Parmi les appellations qui progressent, on note les AOC du groupe Coteaux du Languedoc (+ 12,5 % en volume) et le segment des marques en appellation régionale qui poursuit sa croissance sur les tranches de 2,50 € à 4 € le col (+ 11 % pour les rouges et + 38 % pour les rosés). Les Corbières se développent via le segment des BIB et celui des châteaux tout comme Faugères (Châteaux rouges : + 4,9 % et rosés : + 13,3 %)*.
Côté export, la crise a fortement affecté les expéditions françaises et beaucoup de marchés sont à l’arrêt. Il faut rappeler que la conjoncture n’a pas été favorable avec un contexte de change non propice à l’euro vis-à-vis du dollar et un moral des consommateurs en berne. Dans ce contexte, le Languedoc limite la casse (- 5 % en volume) et continue même à progresser sur certains marchés comme la Suisse et la Chine notamment (douane 9 mois 2009).
L’année 2010 devrait être plus clémente et signer le premier retour à l’équilibre pour les AOC du Languedoc. Celles-ci devraient également bénéficier du changement d’attitude des consommateurs qui délaissent le segment des Supers Premiums au profit des Premiums, tranche sur laquelle les vins de la région sont aujourd’hui bien positionnés.

article précédentLanguedoc : Sorties de chais 2008-2009 : une baisse contenue
Agenda Des Rendez-Vous Export du BIVBarticle suivant
mets

Accords mets et vins

Ou


Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS