Accueil
>
Actualité
> Vendanges dans le Beaujolais : le ban 2009 est fixé au 27 août

Vendanges dans le Beaujolais : le ban 2009 est fixé au 27 août

Publié le 18/08/2009


Vendanges dans le Beaujolais : le ban 2009 est fixé au 27 août


Vendanges dans le Beaujolais : le ban 2009 est fixé au 27 août.

Un état sanitaire des vignes irréprochable et un très bon équilibre sucre/acidité vont permettre de vendanger à une maturité optimale.
2009 : un millésime qui s’annonce exceptionnel. A suivre…
Les conditions climatiques des derniers mois ont été idéales avec un premier trimestre froid (inférieur à 1,4°C par rapport aux normales) et un deuxième trimestre chaud (+ 2,1°C par rapport aux normales), notamment au mois de mai (le plus chaud depuis 1959). L’insolation est excédentaire de 91 heures sur ce second semestre. De mars à juillet, la moyenne des températures est la plus élevée depuis 1968, exception faite de 2003.
Le mois de juillet a été chaud (+ 0,5°C par rapport aux moyennes depuis 1997) surtout pour les deux premières décades. Il a également été très sec avec un déficit de 44 mm et moins de la moitié de la quantité d'eau normale.
Ce temps chaud et ensoleillé, associé aux températures caniculaires relevées dans le vignoble depuis une dizaine de jours, a aidé les vignes à conserver un état sanitaire irréprochable qui va permettre aux viticulteurs du Beaujolais d’attendre les vendanges sereinement.
Le débourrement est survenu à une date moyenne (le 8 avril) puis un mois de mai particulièrement chaud a entraîné une floraison précoce (le 27 mai) et rapide (8 jours contre 10 en moyenne depuis 1993). Le mois de juin, très arrosé, a fait perdre à la végétation un peu de cette avance mais la fermeture de la grappe a tout de même eu lieu en moyenne 10 jours plus tôt qu’en 2008, autour du 1er juillet.
Le début de la véraison a confirmé la précocité de l’année puisque ce stade a été atteint entre le 19 et le 26 juillet en fonction des parcelles. La véraison progresse très vite. Les zones précoces atteignent toutes 100% de véraison. Les parcelles moyennes se situent actuellement à 95% et les parcelles tardives à 84%.
Le degré augmente à un rythme exceptionnel (+0,34°/jour en moyenne) du fait des très fortes chaleurs de ces derniers jours. L’équilibre sucre / acidité des raisins est très bon avec notamment des pH particulièrement bas pour un tel niveau de degré et un très beau potentiel couleur. Des paramètres qui permettront de vendanger à une maturité optimale.
Au 17 août, l’évolution accélérée de la maturation entraîne une vendange précoce. Le ban est fixé au 27 août 2009. Les premiers coups de sécateur devraient être donnés entre le 24 août (sur dérogation pour les parcelles les plus précoces) et le 12 septembre, sur les coteaux du vignoble beaujolais (19 000 hectares, situés entre Lyon et Mâcon).
La récolte s’annonce modérée avec une moyenne de grappes par cep de 11,8 qui laisse augurer d’une belle qualité de raisin. Si les conditions météorologiques perdurent, le tri sera inexistant sur cette récolte 2009 très prometteuse.

A ce jour, les viticulteurs du Beaujolais se montrent plutôt confiants envers ce nouveau millésime à l’excellent potentiel et continuent à suivre de près l’évolution de leurs parcelles.
Le millésime 2009 s’annonce particulièrement qualitatif puisqu’il dépassera vraisemblablement le millésime 2005.

ZOOM : ACCUEILLIR PRES DE 50 000 VENDANGEURS, ÇA SE PREPARE !
Depuis quelques jours déjà, en cuisine et dans les chais, les viticulteurs préparent activement l’arrivée de leurs vendangeurs : près de 50 000 au total, venant de tous les continents. Pendant environ 3 semaines, ces derniers vont animer les rangs de gamay (ce cépage rouge quasi-exclusivement beaujolais) dans les 3 000 domaines du vignoble.
Rappelons-le : le vignoble beaujolais est le seul vignoble français, avec la Champagne, où les vendanges manuelles sont généralisées.
Dans les vignes de gamay du Beaujolais, plantées en rangs très serrés, le travail est ardu (un vendangeur ramasse, chaque jour, en moyenne, 500 kg de raisin !) mais la bonne humeur est toujours de mise. Près de 90 % des vendangeurs sont logés et nourris chez les vignerons, dans le respect de la tradition.
Les casse-croûte et les repas mijotés redonnent des forces aux troupes. Quelques chiffres éloquents : pendant les vendanges, environ 1 200 000 repas sont servis dans les différents domaines, soit, pour la totalité du vignoble, 200 tonnes de viande, 250 tonnes de pommes de terre, 70 tonnes de légumes, 150 000 salades vertes, 600 000 yaourts et 5 tonnes de beurre !

article précédent2009 : millésime d'exception dans le Beaujolais
Fête Raclet à Romanèche-Thorins : 24 et 25 octobre 2009article suivant
mets

Accords mets et vins

Ou


Sondage

Sondage

Ou achetez-vous généralement votre vin ?





Résultats

Suivez-nous

Facebook Twitter RSS