Origin Monbazillac

image 1 Monbazillac

Country : France

Region : Sud-Ouest

Type : AOP


DESCRIPTION

VIGNOBLE

Historique
Les légions de César ont apporté la vigne mais c'est à l'orée du Moyen-Age que la viticulture est devenue dominante dans la vallée de la Dordogne en Périgord. C'est au cours du Moyen-Age que le vignoble de Monbazillac prend tout son essor. La légende raconte que au Xème siècle, les Moines de Saint Martin, trop occupés à d'autres tâches, auraient délaissé leurs vignes, permettant au Botrytis Cinerea de s'y développer. La notoriété de Monbazillac et de son nectar ne fait aucun doute, comme en témoigne cette vieille légende qui raconte que "jadis un Bergeracois de passage à Rome fut reçu au Vatican et présenté au Pape comme bourgeois de Bergerac, à quoi le Saint-Père répondit en souriant : "Ah ! Bergerac,près de Monbazillac sans doute !". Au XVIIème siècle, de nombreux huguenots chassés par la révocation de l'Edit de Nantes (16 octobre 1685) s'expatrient en Hollande. Un commerce prospère de vins s'instaure entre Bergerac et les Pays-Bas. Appelés alors "vins de Muscat", car issus de cépage Muscadelle, les vins de Monbazillac y sont exportés en quasi totalité.
Le Monbazillac, après une crise de productivisme, renaît et des viticulteurs passionnés veulent revenir aux sources du savoir-faire, du talent, de l'expression des terroirs pour faire de leur production un produit agro-gastronomique. Ces efforts qualitatifs se traduisent par la mise en place de disciplines plus rigoureuses de production (Décret du 2 octobre 1992) : taille mieux maîtrisée, récolte par tries successives manuelles, rendements plus faibles favorisant une plus grande concentration, donnant à ce liquoreux ce goût de rôti, cette richesse aromatique et cette belle couleur or si caractéristique.

Cépages
Le Monbazillac est un vin dit "d'assemblage" car il nécessite le mariage de trois cépages. Le Sémillon est cultivé en raison de son aptitude à développer la pourriture noble, de ses arômes subtils, de son ampleur en bouche. Le Sauvignon apporte une touche de fraîcheur et de vigueur. La Muscadelle donne des vins très ronds et très parfumés.

Paysages et terroir

Le Monbazillac est certainement le plus célèbre de tous les vins de la Dordogne. Son vignoble, réparti sur la côte Sud de la vallée de la Dordogne, est aussi l'un des plus anciens de la région.
Sa caractéristique particulière est d'être orienté au Nord. Le terroir de Monbazillac s'étend sur 3 600 ha et 5 communes : Pomport, Rouffignac, Colombier, Saint Laurent des Vignes et Monbazillac. Les sols, situés entre 50 et 180 mètres d'altitude, sont de nature argilo-calcaire à forte teneur en argile.
Le vignoble de Monbazillac jouit d'un climat tempéré particulier. Le phénomène climatique le plus remarquable a lieu pendant l'automne, sous l'action des brouillards matinaux conjuguée avec la chaleur du soleil d'après-midi. L'humidité, pendant cette période encore chaude, permet la formation du microscopique champignon "Botrytis Cinerea" qui provoque une réduction de volume à l'intérieur du grain de raisin et modifie sa nature en augmentant sa teneur en sucre. La concentration naturelle des raisins, grâce au développement de la pourriture noble provoquée par le "Botrytis Cinerea" est indispensable à l'élaboration de tout liquoreux de haute qualité.

VENDANGES ET VINIFICATION

Les grappes botrytisées ont la particularité de présenter des grains du fruit à maturités diverses ; cela implique une vendange manuelle et patiente, pour récolter seulement les parties surmûries, par tries successives pour laisser aux autres grains le temps de "rôtir".
La qualité du produit dépend de la qualité du fruit et la technologie intervient peu sur le produit final. L'extraction du jus est capitale. Elle doit être douce et progressive pour permettre de presser les raisins les plus secs, les meilleurs, sans créer trop de bourbes.
Les raisins sont donc pressés immédiatement à l'arrivée au chai. Le moût obtenu est débourbé à froid ou à température ambiante. La fermentation se déroule soit en cuve, soit en barrique, jusqu'à l'obtention de l'équilibre alcool/sucre désiré. L'élevage est très important car le Monbazillac, comme tous les vins de garde, demande une longue maturation. Cet élevage se fait souvent en cuve, mais l'élevage en barrique est aussi pratiqué. Les liquoreux, comme les vins rouges, nécessitent un apport d'oxygène régulier pour l'évolution de la couleur et des arômes.
C'est après 6 mois minimum que le vin est mis en bouteille. Il lui faudra encore attendre avant qu'il d'atteindre sa plénitude.

CONSEILS DE DEGUSTATION
On peut déguster le Monbazillac jeune mais il gagne toujours à vieillir en cave. Un Monbazillac de 15 à 20 ans d’âge est un trésor dont il faut savourer longuement les nuances de fruits et d’épices. Ce liquoreux atteint sa maturité au bout de 3 ans et se conserve fort longtemps (parfois jusqu’à un siècle dans de bonnes conditions de stockage).
Le Monbazillac doit être servi frais mais surtout pas « frappé ». La température idéale se situe entre 6° et 8°.
Naturellement, le Monbazillac dévoile tous ses charmes avec les foies gras d’oie ou de canard. Il sait aussi se faire aimer l’instant d’un dessert léger et parfumé en compagnie d’amies de longue date, les fraises. Mais, c’est pourtant, seul et frais, à l’heure de l’apéritif qu’il gagne à être connu. À essayer absolument !
Les millésimes remarquables en Monbazillac : 1966-1967-1975-1982-1990-1995-1997 - 2001-2003-2005.


Source : CIVRB


guillementOrigin Marcillac
Origin Montravelguillement

Discover the new
selection 2014

Understanding
the marks

mets

Food and wine pairing

Or

Enter a dish
Enter a wine origin

Global Wine
Sondage

Survey

Where do you usually buy your wine?





Results

Follow us

Facebook Twitter RSS